COMMUNICATION URGENTE

    Il semblerait que certaines familles aient mal interprété le document fourni par l’association E.S.E. du pays d’Aix, pourtant très explicite.                                          En aucun cas l’attestation d’appartenance au dispositif  E.S.E. ne peut et ne doit être considérée comme une autorisation de reprise  des entraînements sportifs.             Nous attirons une nouvelle fois l’attention des parents et des responsables de clubs sur ce point : E.S.E. n’a pas le pouvoir d’autoriser ses jeunes bénéficiaires à reprendre les entraînements.                                                                                     Si cette décision est prise, ce sera de la seule responsabilité des familles et des clubs concernés.                                                                                                          Nous rappelons que le ministère autorise seulement les sportifs de haut niveau et les sections sportives scolaires à poursuivre les entraînements.

Les Missions d’E.S.E.

     La mission première d’ E.S.E. : accompagner les jeunes sportifs dans la réussite de leurs études.                                                                                                         A ce titre, qu’ils soient sportifs de haut niveau (liste nationale ministérielle, CREPS), membres d’une section sportive scolaire ou simples pratiquants assidus  soumis à de nombreux entraînements hebdomadaires, tous bénéficient d’un aménagement d’horaire au sein de l’établissement dans lequel ils sont scolarisés.                               Les emplois du temps élaborés par les responsables des collèges et lycées sont donc pensés pour que le sportif n’impacte pas négativement le scolaire et inversement.                                                                                                            Des ateliers de soutien scolaire sont intégrés à l’emploi du temps, ateliers réservés aux bénéficiaires du dispositif, et assurés par des étudiants. Malgré les  difficultés actuelles consécutives à la COVID nous avons pu maintenir ces ateliers et soutenir ainsi les jeunes sportifs dans leur travail. Ceci est de la compétence de l’association E.S.E.

    Malheureusement, nous n’avons aucun pouvoir sur la partie sportive et tout comme les clubs nous prenons acte des décisions qui émanent des ministères et des fédérations.    Or il apparaît que seuls les sportifs de haut niveau (liste nationale ministérielle)  et les membres de sections sportives scolaires ont pour le moment le droit de s’entraîner.                                                                                                  Chacun sait combien le sport amateur soufre de l’actuelle situation, et nous espérons tous un retour à la normale, le plus tôt possible.                                         Malgré son agrément Education Nationale, l’association E.S.E n’a pas le pouvoir d’autoriser ou non un jeune sportif ne répondant pas aux contraintes officielles à participer à un quelconque entraînement.

Dans l’attente de jours meilleurs,

Michel DAURELLE, Responsable opérationnel 

Rentrée 2020 : les E.S.E. du lycée St Eloi

 

     Ce sont les jeunes sportifs scolarisés au lycée St Eloi et bénéficiant du dispositif ESE qui posent pour la photo.
     Ils sont rugbymen, triathlètes, handballeurs, basketteurs, volleyeurs, adeptes du BMX… et tous souhaitent mener de pair sport et études dans les meilleures conditions possibles.
     Durant les ateliers organisés du lundi au jeudi entre 20h30 et 22h, ils sont accompagnés et aidés dans leur travail scolaire par des répétiteurs. Ces derniers se mettent totalement à leur disposition, ils sont élèves ingénieurs à l’Ecole des Arts et Métiers d’Aix-en-Provence, à l’Ecole des Mines de Gardanne ou étudiants à Science Po. Aix. Leur travail a commencé le 5 octobre dernier et le démarrage est très prometteur.

Sont également présents sur la photo Michel SIBOUILLE, chef d’établissement, Bruno SAUZE, directeur de l’internat et Michel DAURELLE, responsable ESE.

Regardez bien leurs regards, vous verrez que tous sourient sous leur masque.